Recettes traditionnelles

Un type a essayé de manger un hamburger avec 1 050 tranches de bacon

Un type a essayé de manger un hamburger avec 1 050 tranches de bacon


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Comme vous pouviez obtenir 15 tranches de bacon pour 1 $ chez Burger King, il a commandé 1 050 tranches de bacon

Le Burger aux 1050 tranches de bacon

Ainsi, les Burger Kings japonais ont décidé de prendre au pied de la lettre "Have it your way" et ont commencé à proposer 15 tranches de bacon pour 1$, ce qui est une très bonne affaire.

Mais alors, Nouvelles de fusée 24 a dû aller chercher ce type pour acheter un hamburger avec 1 050 tranches de bacon, en payant environ 70 $ plus taxes / pourboire pour la commande monstrueuse. C'est digne d'un repas épique, sauf avec un pauvre gars stupide qui essaie de se frayer un chemin. Où est Kobayashi quand tu as besoin de lui ? Regardez ci-dessous.


Je ne peux pas décider entre tempura et escalope de porc? Ce restaurant vous permet d'avoir à la fois quantités ridiculement importantes.

SoraNews24’s M. Sato n'est pas du genre à se laisser facilement intimider par des portions généreuses de plats délicieux. C'est, après tout, l'homme qui a commandé une fois un hamburger au bacon de 1050 lanières, et dont le visage s'est illuminé comme celui d'un bambin heureux lorsque nous lui avons offert une pâte plus grosse que sa tête.

Vous pourriez donc être surpris d'apprendre qu'il a demandé l'aide de deux amis pour manger un seul donburi (bol de riz), jusqu'à ce que vous voyiez que ce n'était pas un donburi ordinaire.

Dans le quartier de Chofu à l'ouest Tokyo il y a un restaurant qui s'appelle Wakamatsuya. De l'extérieur, il ressemble à l'un des milliers d'autres restaurants japonais décontractés qui servent des nouilles et des bols de riz.

Mais Wakamatsuya est célèbre pour ses grosses portions, et M. Sato, accompagné de ses copains Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectivement connu sous le nom de duo comique Niangia) étaient là pour essayer la chose la plus ridiculement grande du menu, un bol de riz à la tempura et aux escalopes de porc qui pèse 3,3 kilogrammes (7,3 livres) !

Yuta Nakagome (à gauche) et Francisco Kobayashi (à droite)

Le gigantesque bol de riz, appelé le « Try ! Maaikeru-don », doit être réservé à l'avance, ce qui est logique, car aucun client ne voudrait avoir à rester assis pendant que la quantité massive d'ingrédients est cuite. Après avoir appelé à l'avance, la commande de l'équipe de M. Sato était à peu près prête quand ils ont franchi la porte, et après une courte attente, le serveur l'a apportée à leur table et l'a déposée avec un bruit sourd.

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, le Maaikeru-don contient à la fois du tempura, des légumes et des crevettes panés et des escalopes de porc panées (deux d'entre eux, pour être précis). C'est une combinaison de deux des donburi copieux préférés du Japon, et c'est magnifique à regarder.

Couronné d'un Crevette de 30 centimètres (11,8 pouces), c'est vraiment une œuvre d'art/architecture qui est également comestible.

▼ Le donburi géant est un élément de menu à durée limitée qui est offert jusqu'au 11 mars.

Bien sûr, avec deux amis pour aider M. Sato, chacun d'eux n'aurait à manger que 1,1 kilogramme (2,42 livres), ce qui en fait, non, c'est toujours une tonne de nourriture à consommer en une seule séance (bien qu'avec autant de nourriture pour 3 980 yens [36 $ US], c'est aussi un très bon rapport qualité-prix). "Avec 3 personnes, je pense que tout ira bien", a déclaré Nakagome avec assurance, auquel Kobayashi a ajouté "Ouais, pas de problème", mais M. Sato, un vétéran expérimenté de trop manger, était moins confiant. Dans des batailles gastronomiques comme celle-ci, il est trop facile de se concentrer sur les garnitures et d'oublier qu'il y a une épaisse couche de riz en dessous qui doit aussi être mangée, et avec deux types d'aliments frits au-dessus, le riz absorberait toutes sortes de délicieuses gouttes cela alourdirait encore plus le repas.

Cependant, M. Sato savait que mentionner explicitement tout cela ne servirait qu'à refroidir le moral de ses cohortes, alors il a silencieusement ramassé ses baguettes et a commencé à manger.. Pour garder un semblant de bonnes manières à table, les trois membres du groupe ont transféré la nourriture dans des bols personnels plus petits avant de la manger, et alors qu'ils ont poursuivi le premier tour avec enthousiasme, quand est venu le temps des premières recharges, M. Sato a remarqué un changement dans l'expression de Kobayashi.

Kobayashi lavait sa nourriture avec de fréquentes gorgées de thé et de soupe miso, ce que M. Sato a appris est contre-productif dans ce genre d'effort glouton. Pour réussir, ces hommes avaient besoin de chaque centimètre carré d'espace gastrique pour la nourriture, pas pour les liquides, mais le visage du bras gauche de M. Sato disait maintenant clairement : « Vous savez, je suis en fait assez rassasié », et ses yeux ne montraient plus l'éclat vorace qu'ils avaient quand ils sont entrés pour la première fois dans le restaurant.

Calculant que la consommation de liquide de Kobayashi pourrait limiter sa capacité de donburi à moins que sa juste part de 1,1 kilogramme, M. Sato a fait la seule chose qu'il pouvait et a redoublé de détermination à manger plus de 1,1 kilo, si besoin était.


Au final, M. Sato et ses partenaires étaient-ils à la hauteur ?

Bien sûr qu'ils l'étaient ! Et maintenant qu'ils avaient nettoyé leur assiette, ils pouvaient voir deux choses. D'abord, le bol dans lequel ils mangeaient avait la forme d'un cœur, et deuxièmement, il avait un message caché en bas !

"En vous souhaitant du bonheur!!" lisait-il, et si le fait d'être plein d'une délicieuse bouffe peut être considéré comme une forme de bonheur, M. Sato et ses amis étaient déjà là.

▼ Un enregistrement vidéo de l'accomplissement de l'équipe

Informations sur le restaurant
Wakamatsuya /
Adresse : Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Ouvert de 11h à 15h, de 17h30 à 20h.
Fermé le vendredi, le troisième jeudi de chaque mois

Photos ©SoraNews24
Vous voulez connaître les derniers articles de SoraNews24 dès leur publication ? Suivez-nous sur Facebook et Twitter!
[ Lire en japonais ]


Je ne peux pas décider entre tempura et escalope de porc? Ce restaurant vous permet d'avoir à la fois quantités ridiculement importantes.

SoraNews24’s M. Sato n'est pas du genre à se laisser facilement intimider par des portions généreuses de plats délicieux. C'est, après tout, l'homme qui a commandé une fois un hamburger au bacon de 1050 lanières, et dont le visage s'est illuminé comme celui d'un bambin heureux lorsque nous lui avons offert une pâte plus grosse que sa tête.

Vous pourriez donc être surpris d'apprendre qu'il a demandé l'aide de deux amis pour manger un seul donburi (bol de riz), jusqu'à ce que vous voyiez que ce n'était pas un donburi ordinaire.

Dans le quartier de Chofu à l'ouest Tokyo il y a un restaurant qui s'appelle Wakamatsuya. De l'extérieur, il ressemble à l'un des milliers d'autres restaurants japonais décontractés qui servent des nouilles et des bols de riz.

Mais Wakamatsuya est célèbre pour ses grosses portions, et M. Sato, accompagné de ses copains Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectivement connu sous le nom de duo comique Niangia) étaient là pour essayer la chose la plus ridiculement grande du menu, un bol de riz à la tempura et aux escalopes de porc qui pèse 3,3 kilogrammes (7,3 livres) !

Yuta Nakagome (à gauche) et Francisco Kobayashi (à droite)

Le gigantesque bol de riz, appelé le « Try ! Maaikeru-don », doit être réservé à l'avance, ce qui est logique, car aucun client ne voudrait avoir à rester assis pendant que la quantité massive d'ingrédients est cuite. Après avoir appelé à l'avance, la commande de l'équipe de M. Sato était à peu près prête quand ils ont franchi la porte, et après une courte attente, le serveur l'a apportée à leur table et l'a déposée avec un bruit sourd.

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, le Maaikeru-don contient à la fois du tempura, des légumes et des crevettes panés et des escalopes de porc panées (deux d'entre eux, pour être précis). C'est une combinaison de deux des donburi copieux préférés du Japon, et c'est magnifique à regarder.

Couronné d'un Crevette de 30 centimètres (11,8 pouces), c'est vraiment une œuvre d'art/architecture qui est également comestible.

▼ Le donburi géant est un élément de menu à durée limitée qui est offert jusqu'au 11 mars.

Bien sûr, avec deux amis pour aider M. Sato, chacun d'eux n'aurait à manger que 1,1 kilogramme (2,42 livres), ce qui en fait, non, c'est toujours une tonne de nourriture à consommer en une seule séance (bien qu'avec autant de nourriture pour 3 980 yens [36 $ US], c'est aussi un très bon rapport qualité-prix). "Avec 3 personnes, je pense que tout ira bien", a déclaré Nakagome avec confiance, auquel Kobayashi a ajouté "Ouais, pas de problème", mais M. Sato, un vétéran expérimenté de la consommation excessive, était moins confiant. Dans des batailles gastronomiques comme celle-ci, il est trop facile de se concentrer sur les garnitures et d'oublier qu'il y a une épaisse couche de riz en dessous qui doit aussi être mangée, et avec deux types d'aliments frits au-dessus, le riz absorberait toutes sortes de délicieuses gouttes cela alourdirait encore plus le repas.

Cependant, M. Sato savait que mentionner explicitement tout cela ne servirait qu'à refroidir le moral de ses cohortes, alors il a silencieusement ramassé ses baguettes et a commencé à manger.. Pour garder un semblant de bonnes manières à table, les trois membres du groupe ont transféré la nourriture dans des bols personnels plus petits avant de la manger, et alors qu'ils ont poursuivi le premier tour avec enthousiasme, quand est venu le temps des premières recharges, M. Sato a remarqué un changement dans l'expression de Kobayashi.

Kobayashi lavait sa nourriture avec de fréquentes gorgées de thé et de soupe miso, ce que M. Sato a appris est contre-productif dans ce genre d'effort glouton. Pour réussir, ces hommes avaient besoin de chaque centimètre carré d'espace gastrique pour la nourriture, pas pour les liquides, mais le visage du bras gauche de M. Sato disait maintenant clairement : « Vous savez, je suis en fait assez rassasié », et ses yeux ne montraient plus l'éclat vorace qu'ils avaient quand ils sont entrés pour la première fois dans le restaurant.

Calculant que la consommation de liquide de Kobayashi pourrait limiter sa capacité de donburi à moins que sa juste part de 1,1 kilogramme, M. Sato a fait la seule chose qu'il pouvait et a redoublé de détermination à manger plus de 1,1 kilo, si besoin était.


Au final, M. Sato et ses partenaires étaient-ils à la hauteur ?

Bien sûr qu'ils l'étaient ! Et maintenant qu'ils avaient nettoyé leur assiette, ils pouvaient voir deux choses. D'abord, le bol dans lequel ils mangeaient avait la forme d'un cœur, et deuxièmement, il avait un message caché en bas !

"En vous souhaitant du bonheur!!" lisait-il, et si être plein d'une délicieuse bouffe peut être considéré comme une forme de bonheur, M. Sato et ses amis étaient déjà là.

▼ Un enregistrement vidéo de l'accomplissement de l'équipe

Informations sur le restaurant
Wakamatsuya /
Adresse : Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Ouvert de 11h à 15h, de 17h30 à 20h.
Fermé le vendredi, le troisième jeudi de chaque mois

Photos ©SoraNews24
Vous voulez connaître les derniers articles de SoraNews24 dès leur publication ? Suivez-nous sur Facebook et Twitter!
[ Lire en japonais ]


Je ne peux pas décider entre tempura et escalope de porc? Ce restaurant vous permet d'avoir à la fois quantités ridiculement importantes.

SoraNews24’s M. Sato n'est pas du genre à se laisser facilement intimider par des portions généreuses de plats délicieux. C'est, après tout, l'homme qui a commandé une fois un hamburger au bacon de 1050 lanières, et dont le visage s'est illuminé comme celui d'un bambin heureux lorsque nous lui avons offert une pâte plus grosse que sa tête.

Vous pourriez donc être surpris d'apprendre qu'il a demandé l'aide de deux amis pour manger un seul donburi (bol de riz), jusqu'à ce que vous voyiez que ce n'était pas un donburi ordinaire.

Dans le quartier de Chofu à l'ouest Tokyo il y a un restaurant qui s'appelle Wakamatsuya. De l'extérieur, il ressemble à l'un des milliers d'autres restaurants japonais décontractés qui servent des nouilles et des bols de riz.

Mais Wakamatsuya est célèbre pour ses grosses portions, et M. Sato, accompagné de ses copains Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectivement connu sous le nom de duo comique Niangia) étaient là pour essayer la chose la plus ridiculement grande du menu, un bol de riz à la tempura et aux escalopes de porc qui pèse 3,3 kilogrammes (7,3 livres) !

Yuta Nakagome (à gauche) et Francisco Kobayashi (à droite)

Le gigantesque bol de riz, appelé le « Try ! Maaikeru-don », doit être réservé à l'avance, ce qui est logique, car aucun client ne voudrait avoir à rester assis pendant que la quantité massive d'ingrédients est cuite. Après avoir appelé à l'avance, la commande de l'équipe de M. Sato était à peu près prête quand ils ont franchi la porte, et après une courte attente, le serveur l'a apportée à leur table et l'a déposée avec un bruit sourd.

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, le Maaikeru-don contient à la fois du tempura, des légumes et des crevettes panés et des escalopes de porc panées (deux d'entre eux, pour être précis). C'est une combinaison de deux des donburi copieux préférés du Japon, et c'est magnifique à regarder.

Couronné d'un Crevette de 30 centimètres (11,8 pouces), c'est vraiment une œuvre d'art/architecture qui est également comestible.

▼ Le donburi géant est un élément de menu à durée limitée qui est offert jusqu'au 11 mars.

Bien sûr, avec deux amis pour aider M. Sato, chacun d'eux n'aurait à manger que 1,1 kilogramme (2,42 livres), ce qui en fait, non, c'est toujours une tonne de nourriture à consommer en une seule séance (bien qu'avec autant de nourriture pour 3 980 yens [36 $ US], c'est aussi un très bon rapport qualité-prix). "Avec 3 personnes, je pense que tout ira bien", a déclaré Nakagome avec confiance, auquel Kobayashi a ajouté "Ouais, pas de problème", mais M. Sato, un vétéran expérimenté de la consommation excessive, était moins confiant. Dans des batailles gastronomiques comme celle-ci, il est trop facile de se concentrer sur les garnitures et d'oublier qu'il y a une épaisse couche de riz en dessous qui doit aussi être mangée, et avec deux types d'aliments frits au-dessus, le riz absorberait toutes sortes de délicieuses gouttes cela alourdirait encore plus le repas.

Cependant, M. Sato savait que mentionner explicitement tout cela ne servirait qu'à refroidir le moral de ses cohortes, alors il a silencieusement ramassé ses baguettes et a commencé à manger.. Pour garder un semblant de bonnes manières à table, les trois membres du groupe ont transféré la nourriture dans des bols personnels plus petits avant de la manger, et alors qu'ils ont poursuivi le premier tour avec enthousiasme, quand est venu le temps des premières recharges, M. Sato a remarqué un changement dans l'expression de Kobayashi.

Kobayashi lavait sa nourriture avec de fréquentes gorgées de thé et de soupe miso, ce que M. Sato a appris est contre-productif dans ce genre d'effort glouton. Pour réussir, ces hommes avaient besoin de chaque centimètre carré d'espace gastrique pour la nourriture, pas pour les liquides, mais le visage du bras gauche de M. Sato disait maintenant clairement : « Vous savez, je suis en fait assez rassasié », et ses yeux ne montraient plus l'éclat vorace qu'ils avaient quand ils sont entrés pour la première fois dans le restaurant.

Calculant que la consommation de liquide de Kobayashi pourrait limiter sa capacité de donburi à moins que sa juste part de 1,1 kilogramme, M. Sato a fait la seule chose qu'il pouvait, et a redoublé sa détermination à manger plus de 1,1 kilo, si nécessaire.


Au final, M. Sato et ses partenaires étaient-ils à la hauteur ?

Bien sûr qu'ils l'étaient ! Et maintenant qu'ils avaient nettoyé leur assiette, ils pouvaient voir deux choses. D'abord, le bol dans lequel ils mangeaient avait la forme d'un cœur, et deuxièmement, il avait un message caché en bas !

"En vous souhaitant du bonheur!!" lisait-il, et si le fait d'être plein d'une délicieuse bouffe peut être considéré comme une forme de bonheur, M. Sato et ses amis étaient déjà là.

▼ Un enregistrement vidéo de l'accomplissement de l'équipe

Informations sur le restaurant
Wakamatsuya /
Adresse : Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Ouvert de 11h à 15h, de 17h30 à 20h.
Fermé le vendredi, le troisième jeudi de chaque mois

Photos ©SoraNews24
Vous voulez connaître les derniers articles de SoraNews24 dès leur publication ? Suivez-nous sur Facebook et Twitter!
[ Lire en japonais ]


Je ne peux pas décider entre tempura et escalope de porc? Ce restaurant vous permet d'avoir les deux quantités ridiculement importantes.

SoraNews24’s M. Sato n'est pas du genre à se laisser facilement intimider par des portions généreuses de plats délicieux. C'est, après tout, l'homme qui a commandé une fois un hamburger au bacon de 1050 lanières, et dont le visage s'est illuminé comme celui d'un bambin heureux lorsque nous lui avons offert une pâte plus grosse que sa tête.

Vous pourriez donc être surpris d'apprendre qu'il a demandé l'aide de deux amis pour manger un seul donburi (bol de riz), jusqu'à ce que vous voyiez que ce n'était pas un donburi ordinaire.

Dans le quartier de Chofu à l'ouest Tokyo il y a un restaurant qui s'appelle Wakamatsuya. De l'extérieur, il ressemble à l'un des milliers d'autres restaurants japonais décontractés qui servent des nouilles et des bols de riz.

Mais Wakamatsuya est célèbre pour ses grosses portions, et M. Sato, accompagné de ses copains Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectivement connu sous le nom de duo comique Niangia) étaient là pour essayer la chose la plus ridiculement grande du menu, un bol de riz à la tempura et aux escalopes de porc qui pèse 3,3 kilogrammes (7,3 livres) !

Yuta Nakagome (à gauche) et Francisco Kobayashi (à droite)

Le gigantesque bol de riz, appelé le « Try ! Maaikeru-don », doit être réservé à l'avance, ce qui est logique, car aucun client ne voudrait avoir à rester assis pendant que la quantité massive d'ingrédients est cuite. Après avoir appelé à l'avance, la commande de l'équipe de M. Sato était à peu près prête quand ils ont franchi la porte, et après une courte attente, le serveur l'a apportée à leur table et l'a déposée avec un bruit sourd.

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, le Maaikeru-don contient à la fois du tempura, des légumes et des crevettes panés et des escalopes de porc panées (deux d'entre eux, pour être précis). C'est une combinaison de deux des donburi copieux préférés du Japon, et c'est magnifique à regarder.

Couronné d'un Crevette de 30 centimètres (11,8 pouces), c'est vraiment une œuvre d'art/architecture qui est également comestible.

▼ Le donburi géant est un élément de menu à durée limitée qui est offert jusqu'au 11 mars.

Bien sûr, avec deux amis pour aider M. Sato, chacun d'eux n'aurait à manger que 1,1 kilogramme (2,42 livres), ce qui en fait, non, c'est toujours une tonne de nourriture à consommer en une seule séance (bien qu'avec autant de nourriture pour 3 980 yens [36 $ US], c'est aussi un très bon rapport qualité-prix). "Avec 3 personnes, je pense que tout ira bien", a déclaré Nakagome avec confiance, auquel Kobayashi a ajouté "Ouais, pas de problème", mais M. Sato, un vétéran expérimenté de la consommation excessive, était moins confiant. Dans des batailles gastronomiques comme celle-ci, il est trop facile de se concentrer sur les garnitures et d'oublier qu'il y a une épaisse couche de riz en dessous qui doit aussi être mangée, et avec deux types d'aliments frits au-dessus, le riz absorberait toutes sortes de délicieuses gouttes cela alourdirait encore plus le repas.

Cependant, M. Sato savait que mentionner explicitement tout cela ne servirait qu'à refroidir le moral de ses cohortes, alors il a silencieusement ramassé ses baguettes et a commencé à manger.. Pour garder un semblant de bonnes manières à table, les trois membres du groupe ont transféré la nourriture dans des bols personnels plus petits avant de la manger, et alors qu'ils ont poursuivi le premier tour avec enthousiasme, quand est venu le temps des premières recharges, M. Sato a remarqué un changement dans l'expression de Kobayashi.

Kobayashi lavait sa nourriture avec de fréquentes gorgées de thé et de soupe miso, ce que M. Sato a appris est contre-productif dans ce genre d'effort glouton. Pour réussir, ces hommes avaient besoin de chaque centimètre carré d'espace gastrique pour la nourriture, pas pour les liquides, mais le visage du bras gauche de M. Sato disait maintenant clairement : « Vous savez, je suis en fait assez rassasié », et ses yeux ne montraient plus l'éclat vorace qu'ils avaient quand ils sont entrés pour la première fois dans le restaurant.

Calculant que la consommation de liquide de Kobayashi pourrait limiter sa capacité de donburi à moins que sa juste part de 1,1 kilogramme, M. Sato a fait la seule chose qu'il pouvait et a redoublé de détermination à manger plus de 1,1 kilo, si besoin était.


Au final, M. Sato et ses partenaires étaient-ils à la hauteur ?

Bien sûr qu'ils l'étaient ! Et maintenant qu'ils avaient nettoyé leur assiette, ils pouvaient voir deux choses. D'abord, le bol dans lequel ils mangeaient avait la forme d'un cœur, et deuxièmement, il avait un message caché en bas !

"En vous souhaitant du bonheur!!" lisait-il, et si être plein d'une délicieuse bouffe peut être considéré comme une forme de bonheur, M. Sato et ses amis étaient déjà là.

▼ Un enregistrement vidéo de l'accomplissement de l'équipe

Informations sur le restaurant
Wakamatsuya /
Adresse : Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Ouvert de 11h à 15h, de 17h30 à 20h.
Fermé le vendredi, le troisième jeudi de chaque mois

Photos ©SoraNews24
Vous voulez connaître les derniers articles de SoraNews24 dès leur publication ? Suivez-nous sur Facebook et Twitter!
[ Lire en japonais ]


Je ne peux pas décider entre tempura et escalope de porc? Ce restaurant vous permet d'avoir les deux quantités ridiculement importantes.

SoraNews24’s M. Sato n'est pas du genre à se laisser facilement intimider par des portions généreuses de plats délicieux. C'est, après tout, l'homme qui a commandé une fois un hamburger au bacon de 1050 lanières, et dont le visage s'est illuminé comme celui d'un bambin heureux lorsque nous lui avons offert une pâte plus grosse que sa tête.

Vous pourriez donc être surpris d'apprendre qu'il a demandé l'aide de deux amis pour manger un seul donburi (bol de riz), jusqu'à ce que vous voyiez que ce n'était pas un donburi ordinaire.

Dans le quartier de Chofu à l'ouest Tokyo il y a un restaurant qui s'appelle Wakamatsuya. De l'extérieur, il ressemble à l'un des milliers d'autres restaurants japonais décontractés qui servent des nouilles et des bols de riz.

Mais Wakamatsuya est célèbre pour ses grosses portions, et M. Sato, accompagné de ses copains Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectivement connu sous le nom de duo comique Niangia) étaient là pour essayer la chose la plus ridiculement grande du menu, un bol de riz à la tempura et aux escalopes de porc qui pèse 3,3 kilogrammes (7,3 livres) !

Yuta Nakagome (à gauche) et Francisco Kobayashi (à droite)

Le gigantesque bol de riz, appelé le « Try ! Maaikeru-don », doit être réservé à l'avance, ce qui est logique, car aucun client ne voudrait avoir à rester assis pendant que la quantité massive d'ingrédients est cuite. Après avoir appelé à l'avance, la commande de l'équipe de M. Sato était à peu près prête quand ils ont franchi la porte, et après une courte attente, le serveur l'a apportée à leur table et l'a déposée avec un bruit sourd.

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, le Maaikeru-don contient à la fois du tempura, des légumes et des crevettes panés et des escalopes de porc panées (deux d'entre eux, pour être précis). C'est une combinaison de deux des donburi copieux préférés du Japon, et c'est magnifique à regarder.

Couronné d'un Crevette de 30 centimètres (11,8 pouces), c'est vraiment une œuvre d'art/architecture qui est également comestible.

▼ Le donburi géant est un élément de menu à durée limitée qui est offert jusqu'au 11 mars.

Bien sûr, avec deux amis pour aider M. Sato, chacun d'eux n'aurait à manger que 1,1 kilogramme (2,42 livres), ce qui en fait, non, c'est toujours une tonne de nourriture à consommer en une seule séance (bien qu'avec autant de nourriture pour 3 980 yens [36 $ US], c'est aussi un très bon rapport qualité-prix). "Avec 3 personnes, je pense que tout ira bien", a déclaré Nakagome avec confiance, auquel Kobayashi a ajouté "Ouais, pas de problème", mais M. Sato, un vétéran expérimenté de la consommation excessive, était moins confiant. Dans des batailles gastronomiques comme celle-ci, il est trop facile de se concentrer sur les garnitures et d'oublier qu'il y a une épaisse couche de riz en dessous qui doit aussi être mangée, et avec deux types d'aliments frits au-dessus, le riz absorberait toutes sortes de délicieuses gouttes cela alourdirait encore plus le repas.

Cependant, M. Sato savait que mentionner explicitement tout cela ne servirait qu'à refroidir le moral de ses cohortes, alors il a silencieusement ramassé ses baguettes et a commencé à manger.. Pour garder un semblant de bonnes manières à table, les trois membres du groupe ont transféré la nourriture dans des bols personnels plus petits avant de la manger, et alors qu'ils ont poursuivi le premier tour avec enthousiasme, quand est venu le temps des premières recharges, M. Sato a remarqué un changement dans l'expression de Kobayashi.

Kobayashi lavait sa nourriture avec de fréquentes gorgées de thé et de soupe miso, ce que M. Sato a appris est contre-productif dans ce genre d'effort glouton. Pour réussir, ces hommes avaient besoin de chaque centimètre carré d'espace gastrique pour la nourriture, pas pour les liquides, mais le visage du bras gauche de M. Sato disait maintenant clairement : « Vous savez, je suis en fait assez rassasié », et ses yeux ne montraient plus l'éclat vorace qu'ils avaient quand ils sont entrés pour la première fois dans le restaurant.

Calculant que la consommation de liquide de Kobayashi pourrait limiter sa capacité de donburi à moins que sa juste part de 1,1 kilogramme, M. Sato a fait la seule chose qu'il pouvait, et a redoublé sa détermination à manger plus de 1,1 kilo, si nécessaire.


Au final, M. Sato et ses partenaires étaient-ils à la hauteur ?

Bien sûr qu'ils l'étaient ! Et maintenant qu'ils avaient nettoyé leur assiette, ils pouvaient voir deux choses. D'abord, le bol dans lequel ils mangeaient avait la forme d'un cœur, et deuxièmement, il avait un message caché en bas !

"En vous souhaitant du bonheur!!" lisait-il, et si le fait d'être plein d'une délicieuse bouffe peut être considéré comme une forme de bonheur, M. Sato et ses amis étaient déjà là.

▼ Un enregistrement vidéo de l'accomplissement de l'équipe

Informations sur le restaurant
Wakamatsuya /
Adresse : Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Ouvert de 11h à 15h, de 17h30 à 20h.
Fermé le vendredi, le troisième jeudi de chaque mois

Photos ©SoraNews24
Vous voulez connaître les derniers articles de SoraNews24 dès leur publication ? Suivez-nous sur Facebook et Twitter!
[ Lire en japonais ]


Je ne peux pas décider entre tempura et escalope de porc? Ce restaurant vous permet d'avoir les deux quantités ridiculement importantes.

SoraNews24’s M. Sato n'est pas du genre à se laisser facilement intimider par des portions généreuses de plats délicieux. C'est, après tout, l'homme qui a commandé une fois un hamburger au bacon de 1050 lanières, et dont le visage s'est illuminé comme celui d'un bambin heureux lorsque nous lui avons offert une pâte plus grosse que sa tête.

Vous pourriez donc être surpris d'apprendre qu'il a demandé l'aide de deux amis pour manger un seul donburi (bol de riz), jusqu'à ce que vous voyiez que ce n'était pas un donburi ordinaire.

Dans le quartier de Chofu à l'ouest Tokyo il y a un restaurant qui s'appelle Wakamatsuya. De l'extérieur, il ressemble à l'un des milliers d'autres restaurants japonais décontractés qui servent des nouilles et des bols de riz.

Mais Wakamatsuya est célèbre pour ses grosses portions, et M. Sato, accompagné de ses copains Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectivement connu sous le nom de duo comique Niangia) étaient là pour essayer la chose la plus ridiculement grande du menu, un bol de riz à la tempura et aux escalopes de porc qui pèse 3,3 kilogrammes (7,3 livres) !

Yuta Nakagome (à gauche) et Francisco Kobayashi (à droite)

Le gigantesque bol de riz, appelé le « Try ! Maaikeru-don », doit être réservé à l'avance, ce qui est logique, car aucun client ne voudrait avoir à rester assis pendant que la quantité massive d'ingrédients est cuite. Après avoir appelé à l'avance, la commande de l'équipe de M. Sato était à peu près prête quand ils ont franchi la porte, et après une courte attente, le serveur l'a apportée à leur table et l'a déposée avec un bruit sourd.

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, le Maaikeru-don contient à la fois du tempura, des légumes et des crevettes panés et des escalopes de porc panées (deux d'entre eux, pour être précis). C'est une combinaison de deux des donburi copieux préférés du Japon, et c'est magnifique à regarder.

Couronné d'un Crevette de 30 centimètres (11,8 pouces), c'est vraiment une œuvre d'art/architecture qui est également comestible.

▼ Le donburi géant est un élément de menu à durée limitée qui est offert jusqu'au 11 mars.

Bien sûr, avec deux amis pour aider M. Sato, chacun d'eux n'aurait à manger que 1,1 kilogramme (2,42 livres), ce qui en fait, non, c'est toujours une tonne de nourriture à consommer en une seule séance (bien qu'avec autant de nourriture pour 3 980 yens [36 $ US], c'est aussi un très bon rapport qualité-prix). "Avec 3 personnes, je pense que tout ira bien", a déclaré Nakagome avec assurance, auquel Kobayashi a ajouté "Ouais, pas de problème", mais M. Sato, un vétéran expérimenté de trop manger, était moins confiant. Dans des batailles gastronomiques comme celle-ci, il est trop facile de se concentrer sur les garnitures et d'oublier qu'il y a une épaisse couche de riz en dessous qui doit aussi être mangée, et avec deux types d'aliments frits au-dessus, le riz absorberait toutes sortes de délicieuses gouttes cela alourdirait encore plus le repas.

Cependant, M. Sato savait que mentionner explicitement tout cela ne servirait qu'à refroidir le moral de ses cohortes, alors il a silencieusement ramassé ses baguettes et a commencé à manger.. Pour garder un semblant de bonnes manières à table, les trois membres du groupe ont transféré la nourriture dans des bols personnels plus petits avant de la manger, et alors qu'ils ont poursuivi le premier tour avec enthousiasme, quand est venu le temps des premières recharges, M. Sato a remarqué un changement dans l'expression de Kobayashi.

Kobayashi lavait sa nourriture avec de fréquentes gorgées de thé et de soupe miso, ce que M. Sato a appris est contre-productif dans ce genre d'effort glouton. Pour réussir, ces hommes avaient besoin de chaque centimètre carré d'espace gastrique pour la nourriture, pas pour les liquides, mais le visage du bras gauche de M. Sato disait maintenant clairement : « Vous savez, je suis en fait assez rassasié », et ses yeux ne montraient plus l'éclat vorace qu'ils avaient quand ils sont entrés pour la première fois dans le restaurant.

Calculant que la consommation de liquide de Kobayashi pourrait limiter sa capacité de donburi à moins que sa juste part de 1,1 kilogramme, M. Sato a fait la seule chose qu'il pouvait, et a redoublé sa détermination à manger plus de 1,1 kilo, si nécessaire.


Au final, M. Sato et ses partenaires étaient-ils à la hauteur ?

Bien sûr qu'ils l'étaient ! Et maintenant qu'ils avaient nettoyé leur assiette, ils pouvaient voir deux choses. D'abord, le bol dans lequel ils mangeaient avait la forme d'un cœur, et deuxièmement, il avait un message caché en bas !

"En vous souhaitant du bonheur!!" lisait-il, et si le fait d'être plein d'une délicieuse bouffe peut être considéré comme une forme de bonheur, M. Sato et ses amis étaient déjà là.

▼ Un enregistrement vidéo de l'accomplissement de l'équipe

Informations sur le restaurant
Wakamatsuya /
Adresse : Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Ouvert de 11h à 15h, de 17h30 à 20h.
Fermé le vendredi, le troisième jeudi de chaque mois

Photos ©SoraNews24
Vous voulez connaître les derniers articles de SoraNews24 dès leur publication ? Suivez-nous sur Facebook et Twitter!
[ Lire en japonais ]


Je ne peux pas décider entre tempura et escalope de porc? Ce restaurant vous permet d'avoir à la fois quantités ridiculement importantes.

SoraNews24’s M. Sato n'est pas du genre à se laisser facilement intimider par des portions généreuses de plats délicieux. C'est, après tout, l'homme qui a commandé une fois un hamburger au bacon de 1050 lanières, et dont le visage s'est illuminé comme celui d'un bambin heureux lorsque nous lui avons offert une pâte plus grosse que sa tête.

Vous pourriez donc être surpris d'apprendre qu'il a demandé l'aide de deux amis pour manger un seul donburi (bol de riz), jusqu'à ce que vous voyiez que ce n'était pas un donburi ordinaire.

Dans le quartier de Chofu à l'ouest Tokyo il y a un restaurant qui s'appelle Wakamatsuya. De l'extérieur, il ressemble à l'un des milliers d'autres restaurants japonais décontractés qui servent des nouilles et des bols de riz.

Mais Wakamatsuya est célèbre pour ses grosses portions, et M. Sato, accompagné de ses copains Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectivement connu sous le nom de duo comique Niangia) étaient là pour essayer la chose la plus ridiculement grande du menu, un bol de riz à la tempura et aux escalopes de porc qui pèse 3,3 kilogrammes (7,3 livres) !

Yuta Nakagome (à gauche) et Francisco Kobayashi (à droite)

Le gigantesque bol de riz, appelé le « Try ! Maaikeru-don », doit être réservé à l'avance, ce qui est logique, car aucun client ne voudrait avoir à rester assis pendant que la quantité massive d'ingrédients est cuite. Après avoir appelé à l'avance, la commande de l'équipe de M. Sato était à peu près prête quand ils ont franchi la porte, et après une courte attente, le serveur l'a apportée à leur table et l'a déposée avec un bruit sourd.

As we mentioned above, the Maaikeru-don has both batter-coated tempura, vegetables and prawn, and breaded pork cutlets (two of them, to be precise). It’s a combination of two of Japan’s favorite hearty donburi, and it’s glorious to look at.

▼ Crowned with a 30-centimeter (11.8-inch) prawn, this is truly a work of art/architecture that’s also edible.

▼ The giant donburi is a limited-time menu item that’s being offered until March 11.

Bien sûr, with two friends to help Mr. Sato out, each of them would only have to eat 1.1 kilograms (2.42 pounds), which…actually, no, that’s still a ton of food to consume in a single sitting (though with that much food for 3,980 yen [US$36], it’s also a pretty good value). “With 3 people, I think we’ll be OK,” said Nakagome confidently, to which Kobayashi added “Yeah, no prob,” but Mr. Sato, an experienced veteran in eating way too much, was less confident. In gastronomic battles like this, it’s all too easy to fixate on the toppings and forget that there’s a thick strata of rice underneath that needs to be eaten too, and with two types of fried food above it, the rice would be absorbing all sorts of delicious drippings that would make the meal even heavier.

Cependant, Mr. Sato knew that explicitly mentioning any of this would only serve to dampen his cohorts’ spirits, and so he silently picked up his chopsticks and began eating. To keep some semblance of good table manners, all three members of the group transferred the food into smaller personal bowls before eating it, and while they went after round one with gusto, when it came time for the first refills Mr. Sato noticed a change in Kobayashi’s expression.

Kobayashi had been washing his food down with frequent sips of tea and miso soup, which Mr. Sato has learned is counterproductive in this kind of gluttonous endeavor. To succeed, these men needed every square inch of stomach space for food, not liquids, but Mr. Sato’s left-hand-man’s countenance now clearly said “You know, I’m actually pretty full,” and his eyes no longer showed the ravenous sparkle they’d had when they first walked into the restaurant.

Calculating that Kobayashi’s liquid intake might limit his donburi capacity to less than his fair-share 1.1 kilograms, Mr. Sato did the only thing he could, and redoubled his resolve to eat more than 1.1 kilos, if need be.


So in the end, were Mr. Sato and his partners up to the task?

Of course they were! And now that they’d cleaned their plate, they were able to see two things. D'abord, the bowl they’d been eating from was shaped like a heart, and second, it had a hidden message at the bottom!

“Wishing you happiness!!” it read, and if being full of great-tasting chow can be considered a form of happiness, Mr. Sato and his friends were already there.

▼ A video record of the team’s accomplishment

Restaurant information
Wakamatsuya / 若松屋
Address: Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Open 11 a.m.-3 p.m., 5:30 p.m.-8 p.m.
Closed Fridays, third Thursday of every month

Photos ©SoraNews24
Want to hear about SoraNews24’s latest articles as soon as they’re published? Follow us on Facebook and Twitter!
[ Read in Japanese ]


Can’t decide between tempura et pork cutlet? This restaurant lets you have both in ridiculously large quantities.

SoraNews24’s M. Sato isn’t one to be easily intimidated by generous portions of delicious food. This is, after all, the man who once ordered a 1,050-strip bacon burger, and whose face lit up like a happy toddler’s when we presented him with a pasty that was larger than his head.

So you might be surprised to hear that he enlisted the help of two friends to eat a single donburi (rice bowl), until you see that this was no ordinary donburi.

In the Chofu district of west Tokyo there’s a restaurant called Wakamatsuya. From the outside, it looks like any of a thousand other casual Japanese restaurants that serve noodles and rice bowls.

But Wakamatsuya is famous for its large portions, and Mr. Sato, accompanied by his pals Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectively known as comedy duo Niangia) were here to try the most ridiculously large thing on the menu, a combination tempura and pork cutlet rice bowl that weighs 3.3 kilograms (7.3 pounds)!

▼ Yuta Nakagome (left) and Francisco Kobayashi (right)

The gigantic rice bowl, called the “Try! Maaikeru-don,” must be reserved in advance, which makes sense, since no customer would want to have to sit around while the massive amount of ingredients get cooked. Having called ahead, Mr. Sato’s team’s order was just about ready when they walked in the door, and after a short wait, the waiter brought it over to their table and set it down with a mighty thud.

As we mentioned above, the Maaikeru-don has both batter-coated tempura, vegetables and prawn, and breaded pork cutlets (two of them, to be precise). It’s a combination of two of Japan’s favorite hearty donburi, and it’s glorious to look at.

▼ Crowned with a 30-centimeter (11.8-inch) prawn, this is truly a work of art/architecture that’s also edible.

▼ The giant donburi is a limited-time menu item that’s being offered until March 11.

Bien sûr, with two friends to help Mr. Sato out, each of them would only have to eat 1.1 kilograms (2.42 pounds), which…actually, no, that’s still a ton of food to consume in a single sitting (though with that much food for 3,980 yen [US$36], it’s also a pretty good value). “With 3 people, I think we’ll be OK,” said Nakagome confidently, to which Kobayashi added “Yeah, no prob,” but Mr. Sato, an experienced veteran in eating way too much, was less confident. In gastronomic battles like this, it’s all too easy to fixate on the toppings and forget that there’s a thick strata of rice underneath that needs to be eaten too, and with two types of fried food above it, the rice would be absorbing all sorts of delicious drippings that would make the meal even heavier.

Cependant, Mr. Sato knew that explicitly mentioning any of this would only serve to dampen his cohorts’ spirits, and so he silently picked up his chopsticks and began eating. To keep some semblance of good table manners, all three members of the group transferred the food into smaller personal bowls before eating it, and while they went after round one with gusto, when it came time for the first refills Mr. Sato noticed a change in Kobayashi’s expression.

Kobayashi had been washing his food down with frequent sips of tea and miso soup, which Mr. Sato has learned is counterproductive in this kind of gluttonous endeavor. To succeed, these men needed every square inch of stomach space for food, not liquids, but Mr. Sato’s left-hand-man’s countenance now clearly said “You know, I’m actually pretty full,” and his eyes no longer showed the ravenous sparkle they’d had when they first walked into the restaurant.

Calculating that Kobayashi’s liquid intake might limit his donburi capacity to less than his fair-share 1.1 kilograms, Mr. Sato did the only thing he could, and redoubled his resolve to eat more than 1.1 kilos, if need be.


So in the end, were Mr. Sato and his partners up to the task?

Of course they were! And now that they’d cleaned their plate, they were able to see two things. D'abord, the bowl they’d been eating from was shaped like a heart, and second, it had a hidden message at the bottom!

“Wishing you happiness!!” it read, and if being full of great-tasting chow can be considered a form of happiness, Mr. Sato and his friends were already there.

▼ A video record of the team’s accomplishment

Restaurant information
Wakamatsuya / 若松屋
Address: Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Open 11 a.m.-3 p.m., 5:30 p.m.-8 p.m.
Closed Fridays, third Thursday of every month

Photos ©SoraNews24
Want to hear about SoraNews24’s latest articles as soon as they’re published? Follow us on Facebook and Twitter!
[ Read in Japanese ]


Can’t decide between tempura et pork cutlet? This restaurant lets you have both in ridiculously large quantities.

SoraNews24’s M. Sato isn’t one to be easily intimidated by generous portions of delicious food. This is, after all, the man who once ordered a 1,050-strip bacon burger, and whose face lit up like a happy toddler’s when we presented him with a pasty that was larger than his head.

So you might be surprised to hear that he enlisted the help of two friends to eat a single donburi (rice bowl), until you see that this was no ordinary donburi.

In the Chofu district of west Tokyo there’s a restaurant called Wakamatsuya. From the outside, it looks like any of a thousand other casual Japanese restaurants that serve noodles and rice bowls.

But Wakamatsuya is famous for its large portions, and Mr. Sato, accompanied by his pals Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectively known as comedy duo Niangia) were here to try the most ridiculously large thing on the menu, a combination tempura and pork cutlet rice bowl that weighs 3.3 kilograms (7.3 pounds)!

▼ Yuta Nakagome (left) and Francisco Kobayashi (right)

The gigantic rice bowl, called the “Try! Maaikeru-don,” must be reserved in advance, which makes sense, since no customer would want to have to sit around while the massive amount of ingredients get cooked. Having called ahead, Mr. Sato’s team’s order was just about ready when they walked in the door, and after a short wait, the waiter brought it over to their table and set it down with a mighty thud.

As we mentioned above, the Maaikeru-don has both batter-coated tempura, vegetables and prawn, and breaded pork cutlets (two of them, to be precise). It’s a combination of two of Japan’s favorite hearty donburi, and it’s glorious to look at.

▼ Crowned with a 30-centimeter (11.8-inch) prawn, this is truly a work of art/architecture that’s also edible.

▼ The giant donburi is a limited-time menu item that’s being offered until March 11.

Bien sûr, with two friends to help Mr. Sato out, each of them would only have to eat 1.1 kilograms (2.42 pounds), which…actually, no, that’s still a ton of food to consume in a single sitting (though with that much food for 3,980 yen [US$36], it’s also a pretty good value). “With 3 people, I think we’ll be OK,” said Nakagome confidently, to which Kobayashi added “Yeah, no prob,” but Mr. Sato, an experienced veteran in eating way too much, was less confident. In gastronomic battles like this, it’s all too easy to fixate on the toppings and forget that there’s a thick strata of rice underneath that needs to be eaten too, and with two types of fried food above it, the rice would be absorbing all sorts of delicious drippings that would make the meal even heavier.

Cependant, Mr. Sato knew that explicitly mentioning any of this would only serve to dampen his cohorts’ spirits, and so he silently picked up his chopsticks and began eating. To keep some semblance of good table manners, all three members of the group transferred the food into smaller personal bowls before eating it, and while they went after round one with gusto, when it came time for the first refills Mr. Sato noticed a change in Kobayashi’s expression.

Kobayashi had been washing his food down with frequent sips of tea and miso soup, which Mr. Sato has learned is counterproductive in this kind of gluttonous endeavor. To succeed, these men needed every square inch of stomach space for food, not liquids, but Mr. Sato’s left-hand-man’s countenance now clearly said “You know, I’m actually pretty full,” and his eyes no longer showed the ravenous sparkle they’d had when they first walked into the restaurant.

Calculating that Kobayashi’s liquid intake might limit his donburi capacity to less than his fair-share 1.1 kilograms, Mr. Sato did the only thing he could, and redoubled his resolve to eat more than 1.1 kilos, if need be.


So in the end, were Mr. Sato and his partners up to the task?

Of course they were! And now that they’d cleaned their plate, they were able to see two things. D'abord, the bowl they’d been eating from was shaped like a heart, and second, it had a hidden message at the bottom!

“Wishing you happiness!!” it read, and if being full of great-tasting chow can be considered a form of happiness, Mr. Sato and his friends were already there.

▼ A video record of the team’s accomplishment

Restaurant information
Wakamatsuya / 若松屋
Address: Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Open 11 a.m.-3 p.m., 5:30 p.m.-8 p.m.
Closed Fridays, third Thursday of every month

Photos ©SoraNews24
Want to hear about SoraNews24’s latest articles as soon as they’re published? Follow us on Facebook and Twitter!
[ Read in Japanese ]


Can’t decide between tempura et pork cutlet? This restaurant lets you have both in ridiculously large quantities.

SoraNews24’s M. Sato isn’t one to be easily intimidated by generous portions of delicious food. This is, after all, the man who once ordered a 1,050-strip bacon burger, and whose face lit up like a happy toddler’s when we presented him with a pasty that was larger than his head.

So you might be surprised to hear that he enlisted the help of two friends to eat a single donburi (rice bowl), until you see that this was no ordinary donburi.

In the Chofu district of west Tokyo there’s a restaurant called Wakamatsuya. From the outside, it looks like any of a thousand other casual Japanese restaurants that serve noodles and rice bowls.

But Wakamatsuya is famous for its large portions, and Mr. Sato, accompanied by his pals Yuta Nakagome et Francisco Kobayashi (collectively known as comedy duo Niangia) were here to try the most ridiculously large thing on the menu, a combination tempura and pork cutlet rice bowl that weighs 3.3 kilograms (7.3 pounds)!

▼ Yuta Nakagome (left) and Francisco Kobayashi (right)

The gigantic rice bowl, called the “Try! Maaikeru-don,” must be reserved in advance, which makes sense, since no customer would want to have to sit around while the massive amount of ingredients get cooked. Having called ahead, Mr. Sato’s team’s order was just about ready when they walked in the door, and after a short wait, the waiter brought it over to their table and set it down with a mighty thud.

As we mentioned above, the Maaikeru-don has both batter-coated tempura, vegetables and prawn, and breaded pork cutlets (two of them, to be precise). It’s a combination of two of Japan’s favorite hearty donburi, and it’s glorious to look at.

▼ Crowned with a 30-centimeter (11.8-inch) prawn, this is truly a work of art/architecture that’s also edible.

▼ The giant donburi is a limited-time menu item that’s being offered until March 11.

Bien sûr, with two friends to help Mr. Sato out, each of them would only have to eat 1.1 kilograms (2.42 pounds), which…actually, no, that’s still a ton of food to consume in a single sitting (though with that much food for 3,980 yen [US$36], it’s also a pretty good value). “With 3 people, I think we’ll be OK,” said Nakagome confidently, to which Kobayashi added “Yeah, no prob,” but Mr. Sato, an experienced veteran in eating way too much, was less confident. In gastronomic battles like this, it’s all too easy to fixate on the toppings and forget that there’s a thick strata of rice underneath that needs to be eaten too, and with two types of fried food above it, the rice would be absorbing all sorts of delicious drippings that would make the meal even heavier.

Cependant, Mr. Sato knew that explicitly mentioning any of this would only serve to dampen his cohorts’ spirits, and so he silently picked up his chopsticks and began eating. To keep some semblance of good table manners, all three members of the group transferred the food into smaller personal bowls before eating it, and while they went after round one with gusto, when it came time for the first refills Mr. Sato noticed a change in Kobayashi’s expression.

Kobayashi had been washing his food down with frequent sips of tea and miso soup, which Mr. Sato has learned is counterproductive in this kind of gluttonous endeavor. To succeed, these men needed every square inch of stomach space for food, not liquids, but Mr. Sato’s left-hand-man’s countenance now clearly said “You know, I’m actually pretty full,” and his eyes no longer showed the ravenous sparkle they’d had when they first walked into the restaurant.

Calculating that Kobayashi’s liquid intake might limit his donburi capacity to less than his fair-share 1.1 kilograms, Mr. Sato did the only thing he could, and redoubled his resolve to eat more than 1.1 kilos, if need be.


So in the end, were Mr. Sato and his partners up to the task?

Of course they were! And now that they’d cleaned their plate, they were able to see two things. D'abord, the bowl they’d been eating from was shaped like a heart, and second, it had a hidden message at the bottom!

“Wishing you happiness!!” it read, and if being full of great-tasting chow can be considered a form of happiness, Mr. Sato and his friends were already there.

▼ A video record of the team’s accomplishment

Restaurant information
Wakamatsuya / 若松屋
Address: Tokyo-to, Chofu-shi, Kokuryocho 1-13-4
東京都調布市国領町1-13-4
Open 11 a.m.-3 p.m., 5:30 p.m.-8 p.m.
Closed Fridays, third Thursday of every month

Photos ©SoraNews24
Want to hear about SoraNews24’s latest articles as soon as they’re published? Follow us on Facebook and Twitter!
[ Read in Japanese ]